L’art-thérapie ?

L'art-thérapie est une pratique de soin qui utilise le processus de création artistique dans un but thérapeutique.

Les 4 caractéristiques principales de l’art-thérapie ?
  1. En art-thérapie, on travaille avec la sensorialité, en donnant une forme aux perceptions.
  2. Le processus créateur est central, la verbalisation est secondaire.
  3. Grâce à l’art, on utilise la stratégie du détour, de ce fait, on n’affronte pas le symptôme.
  4. On peut travailler selon trois niveaux d’intervention : stabilisation, développement, restructuration.
Les médiums que j’utilise ?

Le dessin, la peinture, le collage, le modelage et l’écriture.

A qui s’adresse l’art-thérapie ?

L’art-thérapie est un accompagnement de personnes de tout âge (enfants, adolescents, adultes, personnes âgées) en difficultés psychologiques, physiques et sociales.

Le but de l’art-thérapie ?

Le but est le soin, l’art est le moyen.

En quoi l’art-thérapie est thérapeutique ?

L’art-thérapie accroit l’élan vital et la confiance en soi en faisant appel au potentiel créatif de chacun.
Elle permet de donner forme et sens à des conflits psychiques pour aller vers un changement. Comme une psychothérapie, l’art-thérapie est un processus.

Qu’est-ce que n’est pas l’art-thérapie ?

L’art-thérapie n’est ni rééducation, ni ergothérapie, ni atelier artistique, ni activité occupationnelle, même si ces activités ont une grande utilité par ailleurs.

Quelle différence entre atelier d’art et atelier d’art-thérapie ?

En atelier d’art, la personne est au service de la création.
En atelier d’art-thérapie, la création est au service de la personne.

A quoi sert l’œuvre créée ?

L’œuvre créée fait notamment tiers en étant l’objet de la relation entre le patient et le thérapeute.

Comment les arts aident-ils ?
En activant le pouvoir thérapeutique de l’imagination créative.
Et le jeu ?

Les arts sont associés aux effets thérapeutiques du jeu car « jouer est une forme fondamentale de la vie » (D.W. Winnicott, pédiatre et psychanalyste).

Quel est le rôle de l’art-thérapeute ?

Par sa présence et son écoute, l’art-thérapeute accompagne le patient dans son travail créatif, dans le cadre d’une relation thérapeutique basée sur la confiance et le respect.
L’art-thérapeute crée un dispositif adapté à la personne accompagnée lui permettant d’exprimer, de mettre en forme et d’élaborer le dicible comme l’indicible.
L’art-thérapeute, en capacité d’assurer le soin grâce à sa formation, fait partie de l’équipe pluridisciplinaire et prend en soin la personne au même titre que ses collègues : médecins, infirmiers, aides-soignants, psychologues…

Quelles sont les compétences d’un art-thérapeute certifié de l’Institut de recherche et de formation en art-thérapie (IRFAT) ?

Il a une bonne connaissance de son médium grâce à une pratique artistique personnelle de longue date (exigée au préalable par l’IRFAT), le processus créateur lui est familier.
Il possède une formation théorique en psychopathologie, une formation pratique en ateliers expérientiels et lors de stages en institutions de soins (1233 heures d’enseignement sur trois ans auxquelles s’ajoutent un travail personnel et 540 heures de stage).
L’art-thérapeute a donc une double compétence artistique et thérapeutique.
Il bénéficie d’une supervision régulière auprès d’un professionnel du soin.

Comment peut exercer l’art-thérapeute ?

Dans différents domaines d’application : santé, social, éducatif, judiciaire.
Dans différents cadres : institutionnel, associatif, libéral.
Comme travailleur indépendant ou salarié.

Quelle éthique pour l’art-thérapeute ?

L’art-thérapeute accrédité s’engage à respecter le code de déontologie défini par le Syndicat français des art-thérapeutes (SFAT).

Comment se déroulent les séances ?

Les séances sont individuelles ou groupales, elles se déroulent dans le lieu sécurisant qu’est l’atelier d’art-thérapie.
Elles durent entre 30 et 60 minutes.
Elles invitent à rejouer symboliquement l’expérience en souffrance, par l’expression d’émotions, en se l’appropriant pour cheminer vers un état de mieux être.

Faut-il savoir dessiner ou peindre pour bénéficier de séances d’art-thérapie ?

Aucune compétence artistique préalable n’est nécessaire. En art-thérapie, il n’y a pas d’objectifs esthétiques, pas d’interprétation, ni de jugement.

Quel avenir pour l’art-thérapie ?

L’art-thérapie, qui évolue avec la société en accompagnant ses maux, est en perpétuel développement. Les neurosciences s’intéressent précisément aux effets de l’art sur le cerveau.
L’art-thérapie est aujourd’hui reconnue comme une pratique de soin en complément d’autres thérapies et de traitements médicamenteux. Elle apporte un regard clinique additionnel et permet de soulager les souffrances pour vaincre la maladie ou mieux la vivre.
En plus de la psychiatrie, elle se développe dans de nombreux secteurs de la santé comme celui des addictions, des maladies neurodégénératives…

«Figurer le rien, figurer du moins ce qui n’a pas de nom, l’indéterminé, m’apparaît la tâche essentielle du peintre.»

Jean Dubuffet
artiste peintre

« Dans l'obscurité j'avance au clair de ma plume. »

Grand Corps Malade
auteur-compositeur-interprète et réalisateur

« Il faut que la peinture serve à autre chose qu'à la peinture. »

Henri Matisse
artiste peintre